Vidéo : Comment j’ai écrit #Backstage? Mes étapes de travail!

Hello!!!

ça faisait longtemps que je n’étais pas passée hein? J’espère que vous allez bien! La seule excuse de cette absence ce sont les vacances scolaires, pas très logique je sais mais avec 4 enfants à la maison, je suis sûre que vous trouverez ça un peu plus cohérent 😉

Bref, je reviens ce soir avec une nouvelle vidéo, celle qui vous présente les étapes que j’ai suivies pour essayer de canaliser mes idées et organiser tout ça dans l’écriture du premier tome. J’ai bien sûr repris les mêmes techniques pour le second tome puisqu’elles m’ont vraiment beaucoup aidée!

Je vous laisse avec la vidéo, et comme d’hab, si vous avez des questions, ne vous privez pas de me les poser 😉

Bonne soirée et bon week end!

 

Vidéo : Ask « Pourquoi »

Coucou!

La voilà enfin, ma vidéo #Ask avec vos questions commençant par « Pourquoi »!

Je vous laisse la découvrir 😉

Si vous avez d’autres questions, je vous retrouve dans les commentaires ici ou sur Youtube, comme d’hab quoi 😉

Belle soirée à vous tous!

A la découverte de la ville de #Backstage

Coucou!

Bon je ne savais pas trop comment intituler cette vidéo, mais aujourd’hui je vous emmène avec moi dans les rues de la ville où se passe l’intrigue du roman.

C’est une ville très importante pour moi, il me semblait normal d’y faire évoluer mes personnages. Et puis comme ça je pouvais mieux la décrire puisque je la connais si bien!

Bon visionnage!

Vidéo : Mes héroïnes

Coucou!

Il y a beaucoup de personnages principaux dans #Backstage, certains diront beaucoup trop, mais j’ai eu besoin de chacun d’eux dans l’écriture et tous ont apporté quelque chose d’essentiel.

Alors, quand une amie m’a suggéré l’idée de les présenter dans une vidéo, j’ai saisi l’occasion!

Je vous présente donc mes héroïnes dans un premier temps…. La vidéo présentant les personnages masculins arrivera par la suite!

Bisous!

Christian

Hello!

Christian est une de ces belles personnes qu’on devrait tous avoir dans nos vies pour la rendre plus belle. Un vrai gentil…. J’ai beaucoup aimé le voir évoluer et me plonger dans sa tête pour raconter son histoire.

Je vous laisse avec lui…

Et je vous embrasse!


48 ans

Collègue de Marilou

A un gros faible pour elle, mais bien trop timide pour se déclarer

Préfère jouer l’ami, le confident

De beaux cheveux noirs, des yeux noirs également, très doux, assez petit et rond.

N’a jamais été marié, des petites histoires d’amour qui n’ont jamais duré.

Cœur d’artichaut mais pas séducteur.

Vieux garçon, vit seul. Essaie de voir le bonheur dans les petites choses du quotidien, mais la solitude est difficile à vivre parfois

Est heureux d’aller travailler pour voir Marilou et sortir de son petit appartement

N’a pas de famille, deux amis d’enfance mais qui ont fait leur vie et l’ont un peu délaissé

Le grand regret de ne pas avoir eu d’enfant car il en a toujours rêvé…. Se dit que c’est sans doute trop tard et que c’est le destin….

Je réponds à vos questions en vidéo!

Coucou!

J’ai enfin trouvé le temps de vous faire cette vidéo de présentation du roman, et j’en ai profité pour répondre aux questions qui m’ont été posées sur ma page Facebook!

C’est la première fois que je fais ça, c’est plein de tics mais bon, j’ai fait avec les moyens du bord niveau matériel et éclairage, donc soyez indulgents s’il vous plaît 😉

Je vous laisse avec la vidéo!

 

A très bientôt!

Premières pages….

Bonjour!

En attendant que vous puissiez en lire davantage, je vous propose de découvrir les premières pages du premier chapitre de #Backstage…

 

J’espère que ça vous donnera envie de dévorer la suite 🙂


  • Bonjour Monsieur Duval, Anne Lacroix de NetPhoners, votre opérateur de téléphonie mobile, avez-vous quelques minutes à m’accorder s’il vous plaît ? »

Pour la quatorzième fois depuis qu’elle a pris son poste, il y a un peu plus d’une heure, Marilou essaie de mettre le minimum de sourire dans sa voix et de ne pas se faire raccrocher au nez. Comme on le lui a appris en formation, comme elle s’oblige à le faire depuis qu’elle exerce ce métier. Parce que ça aide à vendre et qu’elle se sait écoutée par sa supérieure qui va la noter et la débriefer en fin de journée. Quatorze, elle le sait car ces chiffres s’affichent à droite de son écran. C’est le nombre de fois où elle a dû se présenter sous ce pseudonyme d’actrice télévendeuse. Le même que portent ici toutes ses collègues. Pour les hommes, c’est Pierre Dubois. Combien de clients l’ont déjà interrogée pour savoir si c’était son vrai nom, elle ne saurait le dire. Elle se demande si ses chefs prennent les gens pour des imbéciles à vouloir que tous se présentent de la même manière, sachant que les voix au bout du fil ne sont pas identiques.

S’affichent aussi, le nombre de fois où on l’a envoyée balader avant la fin de la première phrase, les appels qui n’ont pas abouti et qu’il va falloir réitérer, le temps passé pour chacun d’eux….. Ne surtout pas perdre trop de minutes dans une vente mal engagée, c’est du temps gâché pour en réussir une autre. Et puis en haut, en rouge, le pourcentage de victoires, les forfaits qu’on a pu renouveler ou activer. Ce chiffre qui déterminera le sourire du superviseur ce soir au débrief. Les yeux sur son écran où défile le texte à réciter, sans avoir l’air de le réciter, Anne Lacroix joue la fausse compassion, l’enthousiasme et la détermination. Un coup d’œil rapide à l’horloge au bout de l’open space, encore une heure avant la pause cigarette, avant de pouvoir enlever ce casque qui lui vrille les tympans à la fin de la journée.

Sa proie du moment, Monsieur Duval, est un retraité qui ne consomme qu’une dizaine de minutes par mois d’appels et n’envoie jamais de SMS. Il lui explique gentiment que son téléphone, c’est « juste au cas où », qu’il ne sait même pas vraiment s’en servir. Mais ça rassure aussi sa femme depuis qu’elle a eu cet accident, de pouvoir le joindre n’importe où. Dans ces moments où le client la touche particulièrement, parce qu’il est rare de tomber sur quelqu’un qui la traite avec bienveillance, la douceur de Marilou essaie de reprendre le dessus. Elle sait bien qu’Anne devrait profiter de la situation et ne pas éprouver de pitié pour ce monsieur. Ce n’est pas ce qu’on lui demande de faire, elle doit vendre coûte que coûte. Même si elle est consciente que ce forfait deux fois plus long et plus cher que celui qu’il possède déjà et qui ne convient pas du tout à ses besoins, il va le lui prendre juste parce qu’il n’aime pas dire non, juste pour lui faire plaisir. Son cœur se serre, elle hésite, elle se dit que ça fait partie de ce métier. Que si elle n’en accepte pas les conditions, elle va se retrouver sans travail pour élever ses deux enfants.

Mon rêve dans les mains…

Bonjour!

J’avais envie de vous écrire cet article depuis le jour où j’ai pris cette photo, mais avec les vacances scolaires, les soucis de santé de mon fils et la fatigue qui en découle pour tout le monde, je n’ai pas pu me poser pour le rédiger tranquillement.

Mais voilà, j’ai reçu le premier exemplaire de mon roman, il y a un peu plus de deux semaines! C’était un exemplaire de vérification, avant validation définitive de la publication, et j’avoue, j’ai bien fait d’en commander un puisqu’il y avait des erreurs de ma part dans le fichier que j’avais envoyé pour impression….

Lorsque le facteur est passé ce mercredi 1er février, je l’attendais avec impatience car je savais que je devais le recevoir ce jour-là. J’ai vu de suite le sigle Lulu.com sur le carton et mon excitation a été à son maximum! Je l’ai déballé de suite, et là enfin il était dans mes mains…

Je l’ai trouvé très beau, la qualité au top, j’ai longuement admiré la couverture si belle créée par mon amie Stéphanie. Puis je l’ai ouvert et parcouru les pages sans les lire vraiment mais avec avidité! J’ai failli arriver en retard à l’école pour chercher ma fille tellement je ne pouvais plus le lâcher!

Alors non, je n’ai pas versé de larmes, malgré mon émotion. J’étais sûre qu’elles allaient couler pourtant mais non. Juste eu le cœur qui bat très vite et un sourire immense sur le visage. Depuis, je reprends souvent cet exemplaire qui est maintenant « collector » puisque la version corrigée a été renvoyée ensuite. Et quand j’ai un petit coup de blues, je le sors de l’étagère en me disant « tu vois, ça, c’est toi qui l’a fait, t’as réussi ma grande! »

Voilà, je voulais partager avec vous ce petit moment, puisque c’était une étape très importante de ce projet que vous vivez à travers mes yeux…

Je vous prépare aussi un petit fb live (ou une vidéo si je n’arrive pas à trouver un moment tranquille pour vous faire ça en direct) pour vous présenter le roman, et répondre à vos questions éventuelles. Je vous tiens au courant mais si vous avez des questions, posez les moi en commentaire!

Petit rappel ma page Facebook

Bonne soirée!

 

Marilou

Bonjour!

Voici un nouveau personnage très très important, peut-être celui qui me ressemble le plus : Marilou.

Bonne lecture!

Et à bientôt!


35 ans

Maman divorcée.

Vit dans le même immeuble que Célia, la croise de temps en temps. Elles sont amies.

Deux jeunes enfants.

Un métier qu’elle déteste mais faut bien subvenir à leurs besoins.

Un ex mari absent et totalement déconnecté de ses responsabilités.

Une ex belle fille qui l’a toujours méprisée

Brune, grande, plutôt maigre. Jolis yeux, la seule chose qu’elle aime bien chez elle

Maman poule mais souvent débordée et fatiguée

Une sœur plus âgée qu’elle ne comprend pas, Alison. Un petit frère, Simon, qu’elle a toujours couvé. Son père est décédé quand elle avait 10 ans, sa mère ne s’est jamais remariée pour ne pas que les enfants soient perturbés. Marilou se sent maintenant responsable de cette maman qui s’est privée d’un nouveau bonheur pour eux.

Aime écrire ses pensées, se dit que peut être un jour elle écrira un roman, et puis non, personne ne voudrait le lire.

Plutôt pessimiste.