Vos questions (Partie 3)

Bonjour!

Je vous publie aujourd’hui la suite des réponses à vos questions posées sur ma page Facebook (cliquez dans la colonne à droite pour nous rejoindre là-bas)

Bonne lecture!

Et si vous avez d’autres questions, vous qui me découvrez ici, n’hésitez pas à me les poser en commentaire ou en passant par la page Contact!

 

 Quel est ton moment préféré pour écrire

Il me faut du calme et la certitude que je ne serai pas dérangée toutes les cinq minutes. Donc dans l’idéal, quand le petit est à la sieste l’après midi et sa sœur à l’école, ou encore mieux le soir, quand les deux sont au lit. Du coup je me couche souvent trop tard, c’est dur la vie d’artiste !

As-tu un « rituel » quand tu écris (écouter une certaine chanson, boire un thé ou autres :P) ?

Un thé ou une tisane selon le moment de la journée, avec un carré de chocolat (pour le magnésium, bien sûr). Parfois de la musique, mais pas toujours. Je relis toujours ce que j’ai écrit la fois d’avant. Ah oui, et je fais avant de commencer le chapitre, un petit résumé de chaque partie pour savoir ce qu’il va arriver à mes personnages pendant ce chapitre là, et qu’il y ait bien un certain équilibre entre eux tous.

Qu’as-tu écrit avant #Backstage ?

J’avais écrit le début d’un roman qui s’appelait « Sans toi »et que j’avais commencé à partager sur mon blog. Et puis j’ai tout arrêté car ça parlait d’une période de ma vie passée et que je ne voulais pas que les personnes que j’évoquais dedans se retrouvent exposés et blessés par tout ça, c’était trop délicat. Donc je suis partie sur une histoire totalement inventée, même s’il y a un peu, voire beaucoup, de moi dans tous les personnages quand même.

De quoi es-tu le plus fière ?

Si on parle toujours de l’écriture, je dirai de ma volonté et du fait de n’avoir jamais abandonné mes rêves. Pour le reste, de mes enfants bien sûr.

Pourquoi as-tu choisi ce pseudo ?

Oui, car Lorelei Martin n’est pas mon vrai nom. J’aurai pu garder mon nom d’ailleurs car je l’aime bien. Mais pour tout vous dire, la première fois que j’ai entendu ce prénom, j’en suis tombée amoureuse et je me suis dit, si un jour je deviens écrivain, ce sera mon pseudo. J’ai juste rajouté Martin car c’est un nom de famille courant et que ça sonnait bien.

Partages-tu ta passion avec tes proches et ami(e)s ?

Oui ! Ma maman me soutient beaucoup (d’ailleurs c’est elle qui relit et corrige mes quelques fautes d’inattention toutes les semaines lol). Et puis certaines amies virtuelles ou pas qui sont toujours très présentes pour moi. Ça me motive énormément. D’ailleurs c’est pour ça que j’ai créé cette page FB. Je sais qu’il y a des personnes qui attendent de lire la suite alors je ne veux pas les décevoir. Comme je suis la reine de la procrastination pour tout le reste, il faut que je trouve des stratagèmes pour avancer ! Alors merci tout le monde !

Quelles études as-tu faites ?

J’ai fait des études de communication, puis je suis partie dans un cursus plus artistique avec une maîtrise d’Arts du spectacle. J’ai toujours été fascinée par le monde du spectacle. Je me suis spécialisée en cinéma, pour devenir scénariste. Déjà , l’écriture avait une grande place dans ma vie. Mais la vie a fait qu’il a fallu travailler et j’ai enchaîné après la fac les petits boulots alimentaires sans jamais essayer de percer dans ce milieu qui me faisait aussi, je dois le dire, un peu peur.

As-tu contacté des maisons d’édition pour ton roman ?

Non, je n’ai pas osé. Je savais, me connaissant un petit peu, que si j’avais des refus, ça me ferait faire marche arrière, car forcément je me dirai que ce que j’ai écrit c’est nul. On pourrait dire que je suis tombée dans la facilité, mais c’est pas si facile que ça. J’en parlerai mieux pour une autre question en-dessous. Maintenant, si un éditeur venait me chercher, j’étudierai sa proposition avec beaucoup d’attentions hein, qu’on soit bien d’accord 😉

Pourquoi avoir fait le choix de l’auto-édition ?

J’ai deux amies qui se sont lancées l’an dernier et pour qui ça roule pas mal. Ça m’a encouragée à faire comme elles. Et je me souhaite le même succès 😉

Justement, comment ça se passe l’auto-édition (étapes,…) ? C’est compliqué ?

Un peu mais heureusement je suis aidée par une de ces amies dont je parlais juste avant. Disons qu’il faut penser à beaucoup de choses. J’avais cru très naïvement qu’on finissait d’écrire, on relisait et hop on envoyait et c’était bon. Mais y’a des démarches à faire quand même avant de pouvoir l’envoyer et plusieurs petits détails à régler aussi légalement. Mais bon, une fois que je l‘aurai fait une fois, je le saurai pour tous les autres romans que j’écrirai.

Tu en es où ?

J’en suis au stade de la prise de renseignements pour le moment. Et je fais avec mon mari les dernières relectures. Je suis aussi en train de me faire un site pour faire un peu de promo.

En ce qui concerne la première de couverture, c’est toi qui l’a imaginé ?

J’ai donné des pistes à mon amie photographe qui a réalisé pour moi de superbes clichés, pile dans le style et le thème que je lui avais demandé. Je suis ravie !

Vas-tu envoyer un exemplaire de ton livre à l’auteur qui t’a le plus inspiré ?

J’ai bien l’intention d’offrir un exemplaire à quelqu’un qui m’a inspirée oui 😉

Est-ce que tu te considères comme auteure ?

Ben oui, pourquoi ? Non, mais plus sérieusement, j’ai écrit un livre. Qu’il se vende ou pas, il existera pour moi, donc je serai auteure, même si c’est juste pour ma famille et quelques amies qui auront été assez gentilles pour le lire 😉

Vas-tu faire une pause entre ce roman et l’écriture du prochain ?

Probablement car la promo va me prendre aussi un peu de temps. Mais pas trop grande quand même car ça va vite me démanger de reprendre la suite de leurs aventures !

Le prochain va-t-il être aussi sur Internet ?

Je pense oui, car j’aime bien partager, échanger et construire avec vous 😉 Et puis peut-être qu’on sera beaucoup plus nombreux à échanger après la sortie de celui là !

Résultats du concours!

Hello! Comme promis, je reviens vers vous pour vous annoncer qui a gagné le concours lancé ici le 10 Mars dernier!

Et c’est… Tadammmmm….

Myriam!!!!

Envoie moi tes coordonnées pour que je puisse te l’envoyer! Bravo!

Et merci à tous pour votre participation!

Christian

Hello!

Christian est une de ces belles personnes qu’on devrait tous avoir dans nos vies pour la rendre plus belle. Un vrai gentil…. J’ai beaucoup aimé le voir évoluer et me plonger dans sa tête pour raconter son histoire.

Je vous laisse avec lui…

Et je vous embrasse!


48 ans

Collègue de Marilou

A un gros faible pour elle, mais bien trop timide pour se déclarer

Préfère jouer l’ami, le confident

De beaux cheveux noirs, des yeux noirs également, très doux, assez petit et rond.

N’a jamais été marié, des petites histoires d’amour qui n’ont jamais duré.

Cœur d’artichaut mais pas séducteur.

Vieux garçon, vit seul. Essaie de voir le bonheur dans les petites choses du quotidien, mais la solitude est difficile à vivre parfois

Est heureux d’aller travailler pour voir Marilou et sortir de son petit appartement

N’a pas de famille, deux amis d’enfance mais qui ont fait leur vie et l’ont un peu délaissé

Le grand regret de ne pas avoir eu d’enfant car il en a toujours rêvé…. Se dit que c’est sans doute trop tard et que c’est le destin….

Concours sur le Blog!

Bonjour!

Si vous souhaitez gagner un exemplaire du roman dédicacé, voici un petit concours qui devrait vous intéresser!

Il suffit de commenter cet article , en me disant ce que le titre ou la couverture vous évoquent, et pourquoi vous aimeriez le gagner. Vous devez aussi l’avoir liké et vous être abonné au blog!

Vous avez jusqu’au 20 mars 23h59 pour tenter votre chance! Le gagnant sera désigné par tirage au sort le 21 et le livre lui sera envoyé dans la foulée!

Bonne chance à tous!

 

Je réponds à vos questions en vidéo!

Coucou!

J’ai enfin trouvé le temps de vous faire cette vidéo de présentation du roman, et j’en ai profité pour répondre aux questions qui m’ont été posées sur ma page Facebook!

C’est la première fois que je fais ça, c’est plein de tics mais bon, j’ai fait avec les moyens du bord niveau matériel et éclairage, donc soyez indulgents s’il vous plaît 😉

Je vous laisse avec la vidéo!

 

A très bientôt!

Premières pages….

Bonjour!

En attendant que vous puissiez en lire davantage, je vous propose de découvrir les premières pages du premier chapitre de #Backstage…

 

J’espère que ça vous donnera envie de dévorer la suite 🙂


  • Bonjour Monsieur Duval, Anne Lacroix de NetPhoners, votre opérateur de téléphonie mobile, avez-vous quelques minutes à m’accorder s’il vous plaît ? »

Pour la quatorzième fois depuis qu’elle a pris son poste, il y a un peu plus d’une heure, Marilou essaie de mettre le minimum de sourire dans sa voix et de ne pas se faire raccrocher au nez. Comme on le lui a appris en formation, comme elle s’oblige à le faire depuis qu’elle exerce ce métier. Parce que ça aide à vendre et qu’elle se sait écoutée par sa supérieure qui va la noter et la débriefer en fin de journée. Quatorze, elle le sait car ces chiffres s’affichent à droite de son écran. C’est le nombre de fois où elle a dû se présenter sous ce pseudonyme d’actrice télévendeuse. Le même que portent ici toutes ses collègues. Pour les hommes, c’est Pierre Dubois. Combien de clients l’ont déjà interrogée pour savoir si c’était son vrai nom, elle ne saurait le dire. Elle se demande si ses chefs prennent les gens pour des imbéciles à vouloir que tous se présentent de la même manière, sachant que les voix au bout du fil ne sont pas identiques.

S’affichent aussi, le nombre de fois où on l’a envoyée balader avant la fin de la première phrase, les appels qui n’ont pas abouti et qu’il va falloir réitérer, le temps passé pour chacun d’eux….. Ne surtout pas perdre trop de minutes dans une vente mal engagée, c’est du temps gâché pour en réussir une autre. Et puis en haut, en rouge, le pourcentage de victoires, les forfaits qu’on a pu renouveler ou activer. Ce chiffre qui déterminera le sourire du superviseur ce soir au débrief. Les yeux sur son écran où défile le texte à réciter, sans avoir l’air de le réciter, Anne Lacroix joue la fausse compassion, l’enthousiasme et la détermination. Un coup d’œil rapide à l’horloge au bout de l’open space, encore une heure avant la pause cigarette, avant de pouvoir enlever ce casque qui lui vrille les tympans à la fin de la journée.

Sa proie du moment, Monsieur Duval, est un retraité qui ne consomme qu’une dizaine de minutes par mois d’appels et n’envoie jamais de SMS. Il lui explique gentiment que son téléphone, c’est « juste au cas où », qu’il ne sait même pas vraiment s’en servir. Mais ça rassure aussi sa femme depuis qu’elle a eu cet accident, de pouvoir le joindre n’importe où. Dans ces moments où le client la touche particulièrement, parce qu’il est rare de tomber sur quelqu’un qui la traite avec bienveillance, la douceur de Marilou essaie de reprendre le dessus. Elle sait bien qu’Anne devrait profiter de la situation et ne pas éprouver de pitié pour ce monsieur. Ce n’est pas ce qu’on lui demande de faire, elle doit vendre coûte que coûte. Même si elle est consciente que ce forfait deux fois plus long et plus cher que celui qu’il possède déjà et qui ne convient pas du tout à ses besoins, il va le lui prendre juste parce qu’il n’aime pas dire non, juste pour lui faire plaisir. Son cœur se serre, elle hésite, elle se dit que ça fait partie de ce métier. Que si elle n’en accepte pas les conditions, elle va se retrouver sans travail pour élever ses deux enfants.

Vos questions (Partie 2)

Bonjour!

On se retrouve pour la suite des réponses à vos questions posées sur Facebook!

 

Qu’est-ce qui a déclenché ta passion pour l’écriture ?

Quand j’étais petite, j’écrivais mais sans rien montrer à personne. Je dirai que le déclic s’est passé quand j’étais en CM1. Mon instituteur était tellement génial, je l’adorais. Il nous avait demandé d’écrire une rédaction sur notre classe de neige. Tous mes camarades avaient raconté leur voyage comme il s’était passé. Mais pas moi. J’ignore encore pourquoi, mais je suis partie dans une fiction pleine de rebondissements. Lorsqu’il a lu mon texte, il a eu comme une révélation. Il m’a félicitée et m’a demandée de le lire devant les parents à la fête organisée pour notre retour. Je m’en souviens comme si c’était hier. C’était mon heure de gloire ;). A partir de ce moment, il n’a pas cessé de me soutenir dans l’écriture, quand je le revoyais et jusqu’à ce qu’il disparaisse il y a quelques années. Il a été le petit déclic qui a fait que j’ai cru en moi un peu plus. Et il est toujours un peu avec moi quand j’écris.

À quel rythme écris-tu ?

Je me suis fixée des objectifs en terme de quantité hebdomadaire et j’essaie de m’y tenir le plus possible. Deux parties par semaine au moins, ce qui équivaut à deux paragraphes par jour minimum. Alors, il y a des jours où je vais écrire une partie entière d’une traite, et d’autres où je suis fatiguée et pas inspirée et où je fais baisser la moyenne. J’essaie de ne pas forcer quand ça ne vient pas, pour que ça reste un plaisir, et si c’est le cas, je me rattrape quand l’inspiration revient.

Quels sont tes lectures du moment ?

Il faut que je commence le nouveau Musso que ma maman m’a donnée, sinon j’ai dévoré «  Il ne peut rien arriver dans un monde qui n’existe pas » d’Alice Bel et « Sous son emprise » d’Aloïsia Nidhead (tous les deux dispos sur Amazon). Je vous les recommande d’ailleurs, surtout que leur auteur a suivi le même parcours que moi avec les mêmes rêves en tête.

Quels son tes conseils lectures ?

Voir juste au dessus 😉

Quels sont tes projets pour la suite ?

Le finir avant le 31/12/2016, c’est mon but. Le publier. Et puis voir ce que ça donne, si mon style plaît, si la sauce prend. Je ne fais pas ça pour devenir millionnaire, qu’on soit bien d’accord, mais si je vois qu’il y a un engouement, même petit, je me lancerai pour le second. Et comme j’ai toujours mille idées en tête, probablement que des envies arriveront dans mon cerveau entre temps 😉 Pourquoi pas le transposer en scénario, histoire que mes études de cinéma me servent enfin à quelque chose!

Mon rêve dans les mains…

Bonjour!

J’avais envie de vous écrire cet article depuis le jour où j’ai pris cette photo, mais avec les vacances scolaires, les soucis de santé de mon fils et la fatigue qui en découle pour tout le monde, je n’ai pas pu me poser pour le rédiger tranquillement.

Mais voilà, j’ai reçu le premier exemplaire de mon roman, il y a un peu plus de deux semaines! C’était un exemplaire de vérification, avant validation définitive de la publication, et j’avoue, j’ai bien fait d’en commander un puisqu’il y avait des erreurs de ma part dans le fichier que j’avais envoyé pour impression….

Lorsque le facteur est passé ce mercredi 1er février, je l’attendais avec impatience car je savais que je devais le recevoir ce jour-là. J’ai vu de suite le sigle Lulu.com sur le carton et mon excitation a été à son maximum! Je l’ai déballé de suite, et là enfin il était dans mes mains…

Je l’ai trouvé très beau, la qualité au top, j’ai longuement admiré la couverture si belle créée par mon amie Stéphanie. Puis je l’ai ouvert et parcouru les pages sans les lire vraiment mais avec avidité! J’ai failli arriver en retard à l’école pour chercher ma fille tellement je ne pouvais plus le lâcher!

Alors non, je n’ai pas versé de larmes, malgré mon émotion. J’étais sûre qu’elles allaient couler pourtant mais non. Juste eu le cœur qui bat très vite et un sourire immense sur le visage. Depuis, je reprends souvent cet exemplaire qui est maintenant « collector » puisque la version corrigée a été renvoyée ensuite. Et quand j’ai un petit coup de blues, je le sors de l’étagère en me disant « tu vois, ça, c’est toi qui l’a fait, t’as réussi ma grande! »

Voilà, je voulais partager avec vous ce petit moment, puisque c’était une étape très importante de ce projet que vous vivez à travers mes yeux…

Je vous prépare aussi un petit fb live (ou une vidéo si je n’arrive pas à trouver un moment tranquille pour vous faire ça en direct) pour vous présenter le roman, et répondre à vos questions éventuelles. Je vous tiens au courant mais si vous avez des questions, posez les moi en commentaire!

Petit rappel ma page Facebook

Bonne soirée!

 

Marilou

Bonjour!

Voici un nouveau personnage très très important, peut-être celui qui me ressemble le plus : Marilou.

Bonne lecture!

Et à bientôt!


35 ans

Maman divorcée.

Vit dans le même immeuble que Célia, la croise de temps en temps. Elles sont amies.

Deux jeunes enfants.

Un métier qu’elle déteste mais faut bien subvenir à leurs besoins.

Un ex mari absent et totalement déconnecté de ses responsabilités.

Une ex belle fille qui l’a toujours méprisée

Brune, grande, plutôt maigre. Jolis yeux, la seule chose qu’elle aime bien chez elle

Maman poule mais souvent débordée et fatiguée

Une sœur plus âgée qu’elle ne comprend pas, Alison. Un petit frère, Simon, qu’elle a toujours couvé. Son père est décédé quand elle avait 10 ans, sa mère ne s’est jamais remariée pour ne pas que les enfants soient perturbés. Marilou se sent maintenant responsable de cette maman qui s’est privée d’un nouveau bonheur pour eux.

Aime écrire ses pensées, se dit que peut être un jour elle écrira un roman, et puis non, personne ne voudrait le lire.

Plutôt pessimiste.